Dave Brubeck : Time out

A l'aube de son 92ème anniversaire, c'est un géant du jazz qui nous quitte.

Et dire que je n'aurais pas pu l'écouter en live. Pourtant j'ai entendu hier soir qu'il assurait encore des concert, à 89 ans. C'est d'autant plus frustrant.


"Time Out" fait parti des albums mythiques qui m'ont fait découvrir et aimé le jazz.
je ne compte plus le nombre de fois où j'ai écouté Take five, blue rondo à la turk…

Aujourd'hui, j'entends qu'il était décrié par les puristes pour son jeu et son tombée de main ??? Ouais…une pensée qui ne m'a jamais traversé l'esprit. Si tous jouaient comme Bill Evans (que j'adore), où serait la diversité et la richesse de la musique ?

J'ai toujours aimé la dynamique de ses compositions et le punch des interprétations de son trio ou quartet. faisant de certains morceaux  du caviar pour nos oreilles… comme pour nos démonstrations de matériel hifi. Ça tapait fort… ça swinguait. Pour moi c'est ce que je retiens de lui avec des mélodies simples mais redoutablement efficaces. J'avais d'ailleurs racheté le vinyle de ce magnifique album il y a un an ou deux.ET ça marchait encore mieux que le CD. mais c'est un autre débat.:)

Je vous conseille également cet album "Brubeck plays Brubeck" ou encore le live "At Carnegie Hall".



Avec l'âge il continuait de jouer
avec la même ferveur

A mes yeux c'était une légende que je plaçais à côté de Miles Davis, Chet Baker, Duke Ellington, Canonball … que j'ai découvert dans la même période quand le jazz m'a ouvert ses portes.
Un indispensable du jazz et de toute bonne CDthèque…



Une légende s'en va. chapeau bas.

Libellés :