Essai Accuphase PX-650

-->
Coup d’essai, coup de maître.

Si Accuphase un nom dont la réputation n’est plus à faire dans le monde audiophile depuis ses début il y a une trentaine d’années, la marque est moins présente sur le segment Home Cinéma.
Néanmoins, une marque de cet acabit se devait de répondre aux attentes très élevées de ses clients mélomanes. Aussi, elle a d’abord proposé au catalogue non pas un processeur AV, mais une préampli multicanal et une 1ère génération d’ampli 6 canaux : le PX-600.
Le PX-650 lui a donc succédé en mettant un pied dans le numérique avec des modules d’amplification classe D de leur propre conception.
L’entreprise japonaise fabriquait déjà ses propres mécaniques de lecture CD/SACD, et voilà qu’elle met un pied dans le numérique.
Et pour une 1ère tentative, c’est un coup de maître.

Je remercie à cette occasion, David qui m’a permis durant un week end de bénéficier de cet appareil et de pouvoir me faire un avis objectif dans ma salle ( traitée) et dans ma config en lieu et place de mon fidèle ampli EAD PowerMaster 500. EAD une marque américaine disparue, mais dont la musicalité est remarquable, si bien qu’il est fréquent de la retrouver présente dans un  système 2 canaux. En ce moment je l’utilise avec son processeur en HC donc, mais par le passé, les qualités de cet ampli m’ont permis de l’utiliser pour driver seulement 2 enceintes. Bref, pour avoir eu quelques ampli de référence, je peux vous certifier qu’il n’est pas aisé de prendre la suite.

Une touche de hifi dans un ampli home cinéma.
Le PX-650 génère immédiatement un sentiment différent. C’est une autre écoute, plus transparente, très aérée. Ce qui me frappe ? trois choses :
- le niveau de détail et de micro-information,
- la précision de la scène sonore et des différents plans des musiciens dans l’espace. La scène me semble plus grande en largeur comme en profondeur.
- la qualité du grave avec des attaques extraordinaires, toujours propres et sèches, mais en même temps un grave clairement plus profond, qui me semble descendre plus bas.  J’ai trouvé le grave absolument extraordinaire sur mon système et pourtant, j’ai vendu quelques Bel Canto, Divatech, vu passer quelques Nuforce à la maison, ces derniers temps, j’apprécie plutôt les ampli à base de modules Hypex et je garde en mémoire certaines productions issues du monde pro ( Lazare) ou DIY, dont un prototype Taylor Made System / J. Fuchs.
Bref, chapeau Messieurs les japonais. Le moins que l’on puisse dire, c’est que quand Accuphase décide d’investir une technologie, elle ne le fait pas à moitié. Car pour un coup d’essai c’est un coup de maître.

- 6 modules d’amplification numérique
- étage de sortie utilisant des MosFet
- 6 canaux totalement indépendants
- Discrete Delta Sigma à très faible bruit.
- Transfo toroïdal 820 VA, larges capacités
- 200 W x 6  sous 4 ohms / 150 W x 6 sous 8 ohms
- Possibilité de bridger de 6 en 3 canaux faisant monter la puissance à 420 W x 3 canaux sous 8 ohms.
- architecture symétrique
- 3 grands vu-mètres débrayables…

L’écoute a d’abord eu lieu en multicanal, puis sur le système stéréo et c’est finalement sur ce dernier, que j’ai mieux cerné et mesuré les caractéristiques de cet ampli. Il est vrai que ne disposant du produit que pendant un délai réduit d’un WE, j’ai privilégié l’écoute stéréo (2/3 du temps).
L’utilisation en multicanal permet immédiatement de cerner l’apport de l’ampli sur les dialogues, le niveau de détail et la dynamique générale de la restitution c’est très rapide. Mais c’est sur la stéréo que j’ai rapidement perçu la qualité du grave. En HC, le caisson de grave venant prendre le relai,  je n’avais pas perçu le potentiel du PX-600 dans le bas du spectre.

Pour avoir échanger avec quelques amateurs de la marque, il semble que l’ancien modèle à transistors soit encore plus musical. Je ne porterai pas de jugement, mais si tel est le cas, le PX-600 a de beaux jours devant lui sur le marché de l’occasion. J

En conclusion, le temps est passé trop vite et c’est à contre cœur que j’ai rapporté à David le PX-650. Ces qualités sont multiples et immédiatement perceptibles et j’en fais ma nouvelle référence dans le cadre de salles de cinéma privées ou d’installations HC haut de gamme. Je ne vois pas comment un client pourrait être déçu d’un produit de ce type.
Même pour une utilisation hifi, nous retrouvons les mêmes caractéristiques qu’en HC, auxquelles il faut rajouter sa qualité de timbre qui fait merveille. Si il faut ressortir une faiblesse « relative » ou un point d’amélioration, je parlerai d’une légère dureté dans le haut medium., mais rien à voir avec ce que l’on rencontre dans les ampli numériques concurrents.

 Quand à l’assise procurée par le grave, c’est tout bonnement exceptionnel. La réserve de puissance semble très importante, plus que la puissance annoncée.

Ainsi le PX-650 est un ampli avec lequel je pourrais assurément vivre dans ma config HC comme en utilisation stéréo. Je le verrais en bi-amplification ou bridgé sur les 3 voies avant LCR.


Prix Public Indicatif :
11.490€ttc
sur commande uniquement







Config HC :
pre/pro EAD Signature 8 – Sources Dune HD, PS3, CanalSat Le Cube – enceintes DIY Focal Mezzo/Center/Micro Utopia + Sub Focal
Config Hifi :
Préampli ligne DIY Pulltech  - Pré Phono DIY Pulltech + LP Raven One / Graham/Skala – Macmini server/PureMusic – drive EAD T1000 – Antelope Zodiac Gold/Voltikus + Clocks OCX/10M – AudioPhysic Caldera.

Libellés :