AudioPhysic SCORPIO. La belle inconnue qui cache son jeu :)


Mes enceintes : AUDIOPHYSIC  "SCORPIO II " et le début d'une belle romance...

Mes AUDIOPHYSIC "SCORPIO II" m'ont accompagné durant toutes les étapes d'optimisation de mon système. Je prends toujours autant de plaisir à les redécouvrir à chaque étape : que du bonheur :-)


J'ai découvert ces enceintes après avoir parcouru un long périple à la recherche d'un mariage idéal pour mon amplificateur à tubes, un KT 88 de 30kgs, et dans un budget  entre 2 000 et 5 000 euros : un beau challenge !

Le périple commence après avoir parcouru la presse spécialisée et sélectionné les enceintes présentant un bon rapport qualité/prix sur le papier.

Me voilà parti , mon amplificateur sous les bras, ma collection de disques préférés (ECM, Diana Krall, Patricia Barber...) et en avant pour les écoutes dans les magasins parisiens.

Ce n'est qu'après avoir écouté des produits de marques françaises, anglaises me laissant un peu sur ma faim, que je fais  connaissance avec ma promise, une Allemande :-). Quelle belle surprise !!

 Ouah! Elles sont belles, bien proportionnées, bien finies avec un beau galbe, je brûle d'impatience que le vendeur termine leur installation pour passer au  test....le verdict de l'oreille !

Les Scorpio dans mon ancien séjour, avant l'évolution de mon matériel. Le CD Melody tweaké est toujours là :)

Dès les premières notes, tout est  là, je reste sans voix...
A mon regard émerveillé, le vendeur comprend aussitôt qu'il a visé juste : la précision de l'image, un spectre sonore équilibré,  le respect des timbres, une cohérence sur l'ensemble des registres que je ne retrouvais nulle part ailleurs que dans ces AUDIO PHYSIC "SCORPIO II ".
Un son cristallin, détaillé sans pour cela vous écorcher les oreilles,  des transitoires rapides donnent vie à la musique, c'est beau. c'est surtout une écoute très équilibrée, naturelle.

Le grave précis, sec et profond, c'est étonnant pour une colonne aussi fine : 1m10 de hauteur, 40cm de profondeur avec 2 "push pull" de 21cm. Un bel équilibre où l'ajout d'un amplificateur à tubes apporte une superbe richesse tonale qui donne envie d'aller plus loin dans le plaisir.

Cette fois-ci le mariage est parfait, le plat de résistance a trouvé sa sauce, "son appareil",  pour faire  ressortir avec finesse  tous les parfums que le chef  de cuisine (ou d'orchestre)  souhaite nous faire découvrir pour nous faire exploser non pas les papilles mais nos "oreilles".

Sur un "live" par exemple, je perçois la scène et les ambiances de la salle comme si j'y étais : le bonheur absolu.

AudioPhysic Scorpio en finition Ebony

Après une heure d'écoute intensive, le verdict est sans appel, j'aime ces enceintes qui font ressortir le naturel et la justesse des prises de sons que ce soit sur le classique, le jazz, le rock; ceci étant, la sanction est  plus tranchante sur des prises de sons de moyenne  :-( 

La maxime de la marque  "No loss a fine détail" prend tous son sens !!

Après 5 années, je n'arrive toujours pas à leur trouver des défauts, même en continuant à faire évoluer mon système.

Aujourd'hui alimentées en triode (avec moins d'une vingtaine de watt), les SCORPIO II  n'en sont pas moins très bien tenues, avec un grave étonnant dans une enceinte de cet encombrement. L'écoute présente ainsi une vraie assise en bas. Ce modèle est je crois celui disposant du rendement le plus élevé : 91db et fonctionne en 4 ohms.


Comme il est de bon aloi de "rendre à césar ce qui est à césar",  il m'était impossible de ne pas vous faire partager ce bonheur quotidien à travers ces quelques lignes.

 Bravo maestro !!




Libellés :