Amplificateurs EAR 509 : la force tranquille dans son salon

Je me dois de commencer par remercier un client fidèle et bienveillant qui m'a laissé déballé ses superbes blocs EAR Yoshino. avant même de les lui livrer.  Pour être honnête, j'aurais bien voulu les garder un petit mois de plus :)
Dotés d'une grande puissance pour du tube : 100 watts, ils sont les seuls à ma connaissance a utiliser les tubes 519, au nombre de 2 par ampli. Ces tubes peu courants en hifi sont issus de la télévision en fait.


 

ACTE 1 : Dans l'auditorium


Ces derniers temps, j'ai plutôt tendance à tester des DAC que des amplis, mais l'occasion qui se présentait avec ses blocs 509 était trop belle. Rarement en stock chez les revendeurs et absent des salons audiophiles, parce qu'il s'agit déjà d'une "référence ancienne" au catalogue, ces amplificateurs mono canal connaissent pourtant un succès mérité de part le monde et une très bonne presse chez les journalistes qui les ont eu entre les mains.


le réglage des bias est assez aisé, il suffit de tourner légèrement l'une des deux vis


Configuration d'écoute
- mes colonnes fétiches - les audiophysic Caldera
- Preampli "le Juju" sur schema Pulltech à tubes
- Sources : mac mini  -  drive Artec Grand Chorus sur le DACute Yoshino / Bricasti M1
- Vinyle ; Raven One / Graham / Lyra/Skala amplifié par un ASR Basic Exclusive.
- Connectique : A Charlin




Après quelques heures à tourner sur mon système de référence, je peux prendre le temps de me poser et de passer ma playlist. Il faut bien que je m'y mette, je dois les livrer demain matin.
Malgré un rodage non terminé, j'ai une meilleure vision de la musicalité de ses petites bêtes et de leur capacité à tenir mes enceintes dans le grave. parce que c'est sur ce point que je les attendais, tant certains ampli à tubes, pourtant réputés m'ont laissé une certaine frustration. sur mon système.
Non !  Les 509 assurent parfaitement avec un grave profond. C'est propre et sec, comme j'aime et plus encore,  lorsque l'on passe au DAC Bricasti, relié pour l'occasion en direct en symétrique - cette fois-ci en utilisant la partie préampli du DAC.

La définition est la seconde caractéristique qui me frappe sur ces ampli à tubes. Ils vont plus loin dans ce domaine que les blocs Artec Absolu. Je ne m’attendais pas à une telle précision. C'est très détouré précis, on ressent assez bien la scène sonore qui gagne en profondeur avec le Bricasti.

La troisième chose qui me vient spontanément à l'esprit est la qualité des timbres. Les notes du piano de Monty Alexander et Jessica Williams (Tutu's promise) de la contrebasse de Jean-Pierre Como (Siracuse), mais surtout la tessiture des voix m'enthousiasme  (Brel, Barbara, Iggy Pop, Jacintha, Jonasz…). Cela va plus loin encore avec le Bricasti M1. La qualité de timbre progresse spontanément, mais perds en dynamique à mon goût.

Conclusion

Cette sensation renforce grandement le côté naturel de la restitution.
Car de prime abord, je m'attendais à une écoute très enlevée, voir un peu ronde, comme quoi les à priori dans ce domaine sont des pièges dans lesquels il est facile de tomber. 
Oublions les clichés, je comprend mieux le buzz positif sur ces amplis.  Je les trouve différent du 534 très vif et "foot tapping", à la réflexion, ils me semblent plus proches dans mon souvenir des 861 tout en allant un peu plus loin partout.
Ces ampli me paraissent très transparents, équilibrés sur tout le spectre avec beaucoup de détails et de douceur en haut. ce n'est jamais criard avec le tweeter scanspeak Revelator des Caldera. et le grave est bien en place, très propre et proposant beaucoup de matière.
Si je devais faire une image , ce serait celle d'une main de fer dans un gant de velours. Les 509 vont preuve d'une facilité et d'un sérénité évidentes. Ce ne sont pas des "excités", mais plutôt des "faux calmes". La nervosité n'est pas leur caractéristique, pourtant la dynamique, l'attaque des notes ne posent aucun problème. C'est tout simplement beau. Les 509 ont une personnalité et assurément de la classe.
Des ampli à considérer dans la gamme de prix10/25 K€. Ils matchent sans problème avec les blocs Artec Absolute, hybrides classe A commercialisés 33 K€.


ACTE 2 : Chez Mr R.

Nous passons sur un système plus facile à driver avec des enceintes à plus haut rendement que chez moi. Mr R. est un fan de EAR Yoshino comme vous allez le constater et un grand amateur de musique classique et d'opéra…

Configuration d'écoute
- Enceintes : Tannoy Kensington + super tweeter
- Preampli  : EAR Yoshino 912 avec tubles Tesla
- Sources : Transport Acute IV  (CD/SACD) + DACute IV
- Vinyle ;  Verdier / Bras SME
- Connectique : A Charlin
un nouveau meuble a été conçu pour la source vinyle - montage sommaire pour tester les 509

source Verdier préparée par l'auditorium 23 avec un bras SME



EAR DACUTE IV + transport CD/SACD ACUTE IV  sur plateau THIXAR - un rendu très analogique

Le bon en avant est énorme par rapport à l'écoute du bloc stéréo 534 qu'ils viennent remplacer. Pas que ce dernier ne soit pas bon, mais ce n'est plus du tout la même écoute. La définition et la géométrie de la scène sonore ont totalement changé. Il y a beaucoup plus de profondeur et d'espace entre les musiciens. On a l'impression d'avoir changé tout le système et notamment d'enceintes. Jamais les Kensington n'avaient en donné un grave aussi profond et aussi propre, ni sonné comme cela. Tout paraît mieux timbré, plus fluide, plus naturel, plus live.
Honnêtement je ne pensais pas que l'on attendrait ce niveau avec ce modèle de Tannoy. Même si elles restent le maillon faible de ce système, le résultat est bluffant. L'association 509 + 912 devrait donner des idées aux autres possesseurs de Kensington.


Le préampli EAR 912 posé sur un plateau Bois A.CHarlin et l'e-power 5 qui a boosté la musicalité du système
Cerise sur le gâteau, Nous avons ajouter dans le système un e-power 5 A.Charlin. Une muliprise 1 entrée / 5 sorties qui contient une très grosse alimentation, un câblage A.Charlin bien entendu et un travail d'Albatisation et se présente comme un élément traditionnel avec le bornier à l'arrière. Il ne s'agit pas d'un filtre, ni d'un travail spécifique sur le secteur (type symétriseur, ou onduleur…), mais véritablement d'une "simple" multiprise optimisée. L'effet est immédiat, nous gagnons en naturel à l'écoute, nous sommes immergés devant les interprètes ou à la place du chef d'orchestre, là où nous étions encore spectateurs auparavant. au 18ème rang. Le ressenti à l'écoute est différent naturellement et nous apporte beaucoup comme si les notes étaient plus pleines. Il y a encore plus de matière tout en conservant la précision et la définition. Et toujours ce sentiment général de plénitude et de sérénité.
Un accessoire à recommander.
A.Charlin e-Power 5 : 3200€ttc


Libellés :